Harcèlement suite…

14092010

Bienvenu dans une société où les victimes se retrouvent sur le banc des accusés…

Cet été alors que j’étais au chevet de ma maman mourante,j’ai du de toute urgence  comparaitre auprès de la gendarmerie de mon lieu de résidence ( en Bretagne) pour être interrogée sur le « crime » que je venais de commettre…à savoir des faits de supposée »diffamation « à l’encontre de M Verdier…Un homme hautement « respectable » bien connu dans la commune de Montigny sur Loing pour l’atmosphère de » concorde et de paix » qu’il promeut…A ce que j’ai cru comprendre il me reprocherait de l’avoir traité « d’homme de main ».

J’ai recherché la définition: un « homme de main » est un homme qui exécute des ordres. En général, il s’agit pour lui d’effectuer des actes violents commandités par une autre personne..

M Verdier a déposé des caveaux funéraires devant le domicile de M viollet pour le compte de M Baldran et à été condamné par la justice pour violence,il a donc bien agit en » homme de main » selon la définition classique.

Où est la diffamation?.

Dans l’urgence j’ai du ensuite me rendre au commissariat de Moret sur Loing… Retirer une convocation pour un « rappel à la loi »… J’ai eu le droit à la « totale »:Prise d’empreintes…photos  d’identité judiciaire…

Dans le proces-verbal de convocation que l’on m’a fait signer en me le présentant comme une banale lettre de convocation il est marqué que j’ai reconnu les faits lors de précédentes auditions ce qui est faux, je n’ai certes pas reconnu avoir diffamé cet individu  ni qui que ce soit.

Je considère  cette plainte comme une nouvelle mesure de harcèlement .Je me suis contentée de relater dans ce blog des faits étayés par des décisions de justice par des photos et des témoignages.

 

« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire ». George Orwell




Premier accident rue Orgiazzi..Au suivant???

2052010

img2007.jpg

Un camion de chantier percute le mur imbécile édifié en bord de route rue Orgiazzi..

img20122.jpg

Ce n’est pas faute d’hurler dans le désert..ce mur en sortie de virage est dangereux pour les automobilistes et les piétons qui sont obligés de marcher sur la route alors que les véhicules ne les découvrent qu’au dernier moment…

0182.jpg

Les riverains savent que cet accident n’est que le premier et qu’il y en aura d’autres ..C’est inévitable..La question qui se pose est double:

Pourquoi les autorités ont elle légalisé cette « chose » édifiée dans un contexte honteux et terriblement dangereuse? Et pourquoi cautionnent elles des actes de violence régulièrement condamnés ensuite par la justice?

Que disons nous à nos jeunes enfants qui ont peur…?Que répondons nous à nos ados qui nous disent que cette petite histoire éclaire quelques pages de la grande?




Dormez tranquilles bonnes gens..le mur illégal de la rue Orgiazzi est « sécurisé »

9022010

le port du casque est obligatoire!img1918.jpgimg1913.jpg

 

Surtout n’oubliez pas votre casque si vous pénétrez sur ce chantier !!!! 

A la demande de la mairie ,l’entreprise Domingues sécurise le site…Ni une ni deux… Des piquets sont à nouveaux plantés  au même endroit que le mur condamné et un balisage empêche à nouveau M Viollet de sortir de chez lui.

Le harcèlement continue… La mairie ose même déplorer par écrit la détérioration de la sécurisation à cet endroit.Que doit on comprendre ?

 Qu’il fallait empêcher à nouveau  M Viollet de sortir de chez lui?…Pourtant la justice a été claire je cite:

« attendu que dans ce contexte..le fait d’empêcher soudainement l’accès et la sortie d’un véhicule automobile de cette propiété constitue une VOIE DE FAIT… « TGI Fontainebleau »

En attendant le mur illégal en bordure de route git toujours ,il a juste deux points oranges au côté droit qui ne l’empêchent pas d’être potentiellement mortel pour les automobilistes et pour les piétons qui sont obligés de marcher sur la chaussée.

Pour information je ne publie sur ce blog que les messages ou commentaires signés,le courage commence là….




On aurait pu croire que le père Noël passait habillé de rouge…

31122009

img1798.jpgimg1793.jpg




mais après Berlin …Beyrouth

31122009

214.jpg211.jpg205.jpg214.jpgimg18621.jpgimg1867.jpgimg1865.jpgimg1868.jpg

 

Respect des décisions de justice à Montigny sur Loing: Une pitchenette  négligeante de pelle mécanique,des gravats sur plus de 30 mètres, le long d’un joli chemin boisé.




Le conseil municipal de Montigny sur Loing….un déni de plus..

13122009

Une riveraine raconte:

Courant novembre, j’ai remis à Madame le Maire de Montigny-sur-Loing ainsi qu’à tous les conseillers municipaux une lettre ouverte signée par 25 montignons « citoyens respectueux du droit ».Dans ce courrier nous interpellions les élus de notre village sur les pratiques de harcèlement et d’intimidation pratiquées depuis plusieurs années contre la famille VIOLLET et matérialisées en octobre par l’édification, 20ans après la chute du Mur de Berlin, d’un nouveau Mur de la honte. Nous demandions :  »Si la Loi ne parvient pas à mettre un terme définitif à ces agissements d’un autre temps, dans quelle zone de non-droit vivons-nous ? Quelle sera la prochaine étape si ces pratiques perdurent ? » Sans réponse orale ou écrite de Madame le Maire ni d’aucun élu, je décidais de me rendre à la séance publique du Conseil municipal, le 9 décembre.

La Lettre ouverte ne figure pas à l’ordre du jour de la séance, pas même dans les questions diverses. Une fois la séance levée je pose donc la question à Mme le Maire et aux élus :  quelle est votre réponse à ce courrier ?

Madame le Maire reste sans voix le nez dans ses papiers. Un seul élu me signale sêchement qu’il ne répond pas à une lettre non signée !!!. Sidérée je réalise que les 3 feuillets de signatures remis  à Madame Le Maire n’ont pas circulés au sein de son équipe. Belle trouvaille,notre lettre est traitée comme une lettre anonyme :Honte à Madame le Maire pour cette basse manoeuvre qui prouve le peu de cas qu’elle fait de l’inquiétude de 25 de ses administrés. Honte aux élus qui sont tombés dans ce panneau. Nous referons circuler pétition et lettre ouverte.
Mesdames et Messieurs les élus de la République à Montigny-sur-Loing aurez-vous cette fois-ci le courage de nous répondre ?  

Marie-Aude IOCHEM
img1755.jpg 

et pourtant la veille…




Les maniaques du parpaing condamnés à casser leur « mur »

13122009

Tribunal de grande instance de Fontainebleau (extraits)N° de dossier/09/00170

se basant sur l’article R424-17 déterminant les conditions dans les quelles un permis de construire est périmé…

« attendu que dans ce contexte..le fait d’empêcher soudainement l’accès et la sortie d’un véhicule automobile de cette propiété constitue une VOIE DE FAIT…

Ordonnons à Mme Baldran de procéder ou de faire procéder à la destruction du mur de clôture situé en face de la propriété de Monsieur et de Madame Viollet dans le délai de 8 jours à compter de la signification de la présente ordonnance

img1775.jpg




le mur de la honte

18112009

img1751.jpg




on emmure les femmes à Montigny

18112009

Dire NON

img1768.jpgimg1770.jpgimg17692.jpg




Roman photos…

18112009

dscn06101.jpgimg1392.jpgimg1702.jpg

img1712.jpg

img1710.jpgpneusbaldranverdier31.jpgcaveaux funéraires

img20192.jpg

 

Les mains sales

ou  une histoire maffieuse ..de chantages ..en escalades… 

Chapitre I – Le piège

Il était une fois un joli petit chemin bordé de terrains boisés..

petit chemin

Le 02 août 1995  M Viollet achète une maison ,enclavée par des terrains qui ne sont pas mis en vente(Démembrement ).Pour se protéger il fait adjoindre à son acte de propriété un pacte de préférence qu’acceptent les vendeurs M et Mme Baldran.Ces derniers gardent ,entre autre, la propriété d’un petit morceau de terrain entre le portail de la maison et la route.Les machoires du piège  sont en place…

Chapitre II – La collusion

 Le 30 juin 1997 L’entreprise Domingues  entreprend des travaux d’élargissement  du chemin en face de la maison des Viollets  pour tenter de rendre constructibles les terrains non vendus . Pas d’enquête publique’pourtant obligatoire)…. tout est fait dans l’illégalité et sans tenir compte du pacte de préférence inclu dans l’acte de propriété de M Viollet.

Le piège se referme..clac…mais la justice va condamner les Baldrans :

référé du T.G.I de Fontainebleau : - Ordonnons à M. et Mme Baldran de faire cesser , les travaux entrepris sur le chemin des Boulins. 

Condamnons M. et Mme Baldran à payer à M. Viollet la somme de 3000F, au titre de l’article 700 du nouveau code de procédure civile etc… 

cette condamnation est confirmée en appel: 

Le 06 mai 1998, arrêt de la Cour d’appel de Paris : 

« … que les travaux d’élargissement du chemin des Boulins, dont la mairie de Montigny sur Loing a affirmé, dans un courrier du 13 mai 1995, qu’il relevait du domaine privé de la commune, n’apparaissent nullement avoir été entrepris dans un but d’utilité publique mais dans le seul intérêt manifestement avéré des époux Baldran d’assurer la viabilité, et ce faisant, la constructibilité de l’un des lots non cédés ; … » 

-Condamne les époux Baldran à payer à M.Viollet la somme de 8000F et à la commune de Montigny sur Loing la somme de 3000F 

La commune aussi est condamnée pour ses tripatouillages…

 Le 21 janvier 1999, jugement du T.A de Melun : 

 - « les délibérations du conseil municipal portant élargissement des chemins ruraux doivent, lorsque cet élargissement excède deux mètres, être précédées d’une enquête publique effectuée dans les conditions de forme et de procédure prévues aux articles R.141-4 et R.141-9 du code de la voirie routière… » -Condamne La commune de Montigny /Loing versera à M.Viollet une somme de 2000F en application de l’article L.8-1 du code des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel

 Le 07 avril 1999, T.G.I de Fontainebleau :  -

 « … en ne respectant pas les dispositions du pacte, les époux Baldran ont manqué à leur obligation, la sanction à un tel manquement ne peut être la substitution du bénéficiaire du pacte ainsi que le fait valoir les époux Baldran. Elle ne peut être la nullité de la cession qu’en cas de collusion frauduleuse entre les époux Baldran et la commune de Montigny sur Loing.  - Mme Sylvie Monchecourt ,actuelle maire de Montigny est première adjointe à l »époque.

La justice ayant condamné la maneuvre des Baldrans pour rendre leurs terrains constructibles avec l’aide de la mairie,ils passent à l’intimidation.

Les machoires du piège se referment un peu plus fort  clac..clac…

Chapitre III – cimetière sauvage

Le 20 mars 2003, à la demande de Mme Baldran et de son fils Philippe, et avec le concours de Jacques Verdier, sont déposés par l’entreprise Demain batiment(anciennement  Domingues )  six caveaux funéraires de couleur violette , face à la propriété de Michel Viollet, . A cette occasion, M. Serge Renault, maire de la Commune  fait l’objet, de menaces de la part de Philippe Baldran (menaçant de venir avec un fusil si ces « jardinières » étaient déplacées). 

caveaux funéraires

On observera que la peinture violette destinée à personaliser le message adressé au propriétaire de la maison est du meilleur gout.

affbaldran3.jpg

Les enfants nous demandent: « on va enterrer des gens là dedans ? »

A Montigny on n’envoie pas de petits cercueils par la poste on fait dans l’intimidation lourde et on dépose  les caveaux devant chez l’interessé à la vue de tous.

Le 28 mai 2004,la Procureure de La République  cite à comparaître Philippe Baldran et Jacques Verdier pour menace de mort matérialisée par écrit, image ou autre objet. 

Le 28 juin 2004,  la Sté Demain Bâtiment (Domingues) avec le concours de Jacques Verdier, dépose cinq pneus de camions peints de couleur jaune  face à la propriété de Michel Viollet empêchant à nouveau l’accès libre à un véhicule.

pneusbaldranverdier31.jpgdscn0610.jpgdscn0632.jpg

Un petit chemin joliment décoré…

dscn0630.jpg

La justice va à nouveau condamner.

Le 08 juillet 2004, délibéré en audience publique :  « Condamne Verdier Jacques  à la peine de un mois d’emprisonnement, dit qu’il sera sursis à l’exécution de la peine d’emprisonnement qui vient d’être prononcée contre lui et le place sous le régime de la mise à l’épreuve pendant 2 années ….lui impose l’obligation de réparer les dommages causés par l’infraction par l’enlèvement à ses frais des six caveaux … » 

Condamne Baldran Philippe     idem 

dscn0661.jpg

On notera que l’homme de main des « Ténardiers » sur Montigny est condamné comme ses donneurs d’ordres.Ces condamnations seront atténuées en appel ce qui redonnera de l’ardeur à nos « compères en nuisance ».

Chapitre IV – les années béton

 Et l’histoire continue implacablement ,le piège n’en fini plus d’être activé.. clac..clac…clac…

L’été 2008 l’entreprise  de M Domingues érige un muret juste devant le portail de M viollet et bloque la sortie de son véhicule pendant plus d’une semaine, le muret est enlevé  avant un référé .On imagine assez mal ce que l’avocat des Baldrans aurait pu fournir comme explication face à cette semelle de béton juste destinée à bloquer l’accès du portail!

img1392.jpgimg13871.jpg

 L’été 2009 pose de trois poteaux de 2 m  en face de cette entrée, le symbole des poteaux d’exécution est clairement interprétable et perturbe les enfants du voisinage.(toujours Domingues).Ils sont trois dans la famille Viollet.

img1703.jpgimg1705.jpg

En octobre 2009 Un mur de cinq mètres de long d’une hauteur de 1m est monté (Société Domingues)devant le portail de M Viollet empêchant sa voiture de sortir. Ce mur sera couvert d’inscriptions dénonçant les pratiques de harcèlement et d’intimidation .Des voisins affichent des pancartes l’appelant le mur de la honte.

img1745.jpg

Le 16 novembre Des travaux sont entrepris pour continuer de clore la petite bande de terrain  issue du démembrement intervenu au début de cette histoire ce qui aura pour conséquence d’empêcher  les livraisons de fioul par petit camion dans la maison en face de celle de M Viollet .

Quand on peut nuire à plus de monde c’est encore plus de jouissance…Clac…Clac…Clac…

img1742.jpg

Chapitre V – La dérive

Je me rends sur les lieux et m’oppose physiquement au montage de ce mur dont l’autorisation est périmée. Je subis de fortes intimidations .Je m’assieds à l’emplacement du mur

img1766.jpg

L’entreprise de M Domingues menaçe de me rouler sur les pieds avec ses engins , Ils coulent le béton autour de moi arrêtent leur pelle mécanique à 10cm de mes pieds et édifient un mur en parpaings  au dessus de mes jambes .Ils sont six.. Un parpaing tombe à 60 cm de mes pieds.

En dehors de la présence de leur patron les ouvriers prennent pourtant soin de ne pas me blesser, ils semblent très mal à l’aise.Un maçon ne parlant pas un mot de français mais aux mimiques désabusées vient ,de sa propre initiative, consolider la planche qui soutient l’édifice au dessus des jambes.

Ni la mairie ,ni la police ne se sont opposés à la construction du mur qui a duré plus de 5 heures trente.

Une voisine outrée vient me rejoindre.

viollet2016.jpg 

Je suis partie quand il ne restait plus que le pavé occupé par mes jambes à poser. 

img1777.jpg

Après cinq heures et demi…Un des membres de l’entreprise Domingues vient me demander: »Vous voulez que tout cela cesse? Faites pression sur votre voisin ».J’en reste muette….Où suis je ?

Clac ..Clac…Clac…

Chapitre VI – une histoire sicilienne

Plainte a été déposée pour harcèlement et mise en danger de la vie d’autrui, classée sans suite par le parquet de Fontainebleau…..Sans objet dit le parquet…

le 17 Novembre M Viollet demande à pouvoir sortir sa voiture de sa propriété enclose, par  voie de référé .

Le 8 décembre 2009TGI(extraits) N° de dossier/09/00170 se basant sur l’article R424-17

 « le fait d’empêcher soudainement l’accès et la sortie d’un véhicule automobile de cette propiété constitue une VOIE DE FAIT…« Ordonnons à Mme Baldran de procéder ou de faire procéder à la destruction du mur de clôture situé en face de la propriété de Monsieur et de Madame Viollet dans le délai de 8 jours à compter de la signification de la présente ordonnanceMadame Baldran sera condamnée aux entiers dépens...

Chapitre VII – La désolation

Mme Baldran et son fils se contentent de faire abattre un des murs et de laisser sur place 30 m de gravats qui ne respectent pas la décision de justice en empêchant toujours M Viollet de sortir de chez lui et resteront ainsi plus de deux mois…

img1869.jpg

Puis d’empêcher à nouveau et par deux fois M Viollet et sa famille de sortir de chez eux en procédant à un balisage qui suit le tracé du mur condamné et bloque à nouveau le portail.

008.jpg

Le 12 mars soit plus de deux mois après le jugement ,les gravats sont enlevés ,le terrain est laissé à l’état de chantier .

055.jpg

La semelle du mur le long du chemin des Boulins est encore en place ,traitresse pour les pneus de voiture .

0621.jpg

Le muret édifié à la hate le long de la rue Orgiazzi garde tout son potentiel de nuisance ,oriflamme de la haine ordinaire. 

068.jpg

La mairie vient de le légaliser et autorise son prolongement ainsi que l’édification d’un nouveau mur sur le tracé de celui déjà condamné en face de chez les Viollets.Le traçé sera un peu décalé devant le portail de ceux ci mais ne permettra pas un accès libre à leur propriété notemment aux véhicules de secours et ce contrairement aux prescription du POS..

Curieusement seuls les limites de son terrain faces aux voisins obsèdent le propriétaire, le reste  est cloturé par un simple barbelé très abîmé qui se noie dans la végétation…La nouvelle déclaration de clôture n’en parle même pas et n’invoque  pas son remplacement …

0092.jpg

Le nouveau mur entravera la circulation dans le chemin de boulins où ne passeront plus ni tracteur ni remorque…

avril 2010 Un camion de chantier percute le mur implanté en sortie de virage ,premier accident que les riverains avaient annoncé sans être doués de voyance c’était inévitable comme le seront les accidents futurs…

img201221.jpg

Pas d’épilogue…

En France ,peu importe que la justice condamne une association de malfaisants pour leurs agissements et leurs menaces de mort, les faits et les forfaits continuent inexorablement .A Montigny sur Loing , pour de la spéculation immobilière on menace de mort. On maneuvre des engins et on construit un mur au dessus d’une personne vivante comme si les parpaings valaient bien plus qu’une vie humaine.Le mur le long de la rue,sera légalisé ,il représente pourtant un danger indéniable pour la circulation et pour les enfants qui à cet endroit marchent sur une route  assez fréquentée directement sur le bitume sans pouvoir éviter une voiture roulant un peu vite….

005.jpg

L’acceptation d’une nouvelle autorisation de travaux envoie un signal de soutien clair aux « acolytes les plus imaginatifs » du département . Et ceci alors que des procédures courent toujours dans cette affaire et que la justice doit à nouveau se prononcer.

img1918.jpg 

Affaire privée répondent en coeur la mairie et la sous préfecture,Bein voyons…Une histoire qui commence par une magouille entre une mairie et un particulier,qui se poursuit par la pose de caveaux funéraires devant la maison d’un élu et qui continue par l’édification de différents murs en face de son portail est d’ordre privée!!!Un mur édifié avec une autorisation périmée à la sortie d’un virage et légalisé par la suite relève d’une affaire privée.

Les Montignons sont priés de se taire..Détournez le regard il n’y a rien à voir….

On pourra toujours verser de grosses larmes de crocodiles médiatiques sur la montée de la violence….mais plus tard…pour l’instant l’urgence c’est de ne surtout de laisser faire…

Il était une fois un petit chemin

martyrisé….

Combien de fois est écrit le mot: »condamnons »dans cet historique?  

Quand je lisais dans la presse internationale que la France ,pays des droits de l’homme, est une nation où la corruption existe bel et bien et que notre pays est même très mal placé dans certains palmarès,j’avais du mal à y croire…. mais……Comment interprétez vous cette histoire hallucinante?A suivre….

Véronique Bral

rappel:    Déclaration des droits de l’homme et du citoyen 1789

Art 4- La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui……..

à l’heure où on parle de l’afficher dans toutes les écoles il serait peut être temps pour les adultes de la relire…tout simplement…







CHAT DE GOUTTIERE |
Un si long chemin.. |
La Puce à l'Oreille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amorocan andiana weblog
| rallyevoiture
| Le Burkina Faso,Le pays des...